Difficultés d’un entrepreneur numérique au Bénin

Difficultes d’un entrepreneur numerique au Benin

Entreprendre dans le numérique en Afrique, plus particulièrement au Bénin, n’est pas chose facile. Au delà de la passion, il faudra du courage, mais surtout de la volonté car le parcours est semé d’embûches avec mille et une raisons d’abandonner.

Je ne dis pas qu’il est impossible de réussir dans l’entrepreneuriat numérique au Bénin. Non, je dis juste que sous nos cieux, les réalités sont très différentes.
Ma petite expérience dans le digital, m’a permis d’identifier certaines situations qui constituent des freins à l’entrepreneuriat numérique en Afrique, particulièrement au Bénin. En voici le top 4!

 

1- L’écosystème embryonnaire

 

Au Bénin, l’écosystème tech est encore à ses débuts. On constate un manque général de compétences et très peu de startups. Je ne dis pas qu’il y a un désert de compétences, mais je pense qu’on a beaucoup à faire si on veut avoir un écosystème de la taille de notre voisin de l’Est. Aussi, mis à part un nombre relativement important de sites Internet ou d’applications mobiles sans envergure, on identifie très peu d’entreprises innovantes vraiment sérieuses. Par ailleurs, la communauté des acteurs du numérique est de petite taille (hormis le jour ou le Président de la République voulait rencontrer les acteurs du Numérique) et on finit vite par tous se connaître et d’être au fait des tenants et des aboutissants de chaque startup.

 

2- La pression familiale

via GIPHY

 

Qu’on le veuille ou non, l’Afrique a ses réalités et quand on commence à grandir, les parents nous délèguent des rôles et responsabilités à assumer. Ils ne comprendront donc pas forcément votre désir de travailler sur un projet qui ne vous rapporte rien,  qui fait de vous une charge pour eux, et qui de leur point de vue n’est pas sérieux. Vos parents vous exhorteront à chercher un emploi « normal » dans une entreprise, et vous rappelleront à chaque occasion tous les avantages qui vont avec. En effet, la logique voudrait que ce soit vous qui leur portez un coup de main, toutefois c’est vous qui tendez encore la main.
Dans cette situation, vous devenez cette personne qui se tue au travail, mais dont on ne voit jamais la couleur de l’argent, parce que la contrepartie financière peine à venir. Face à cette pression, vous aurez deux choix:

  • croire en votre projet, être focus et travailler dur,
  • oublier votre projet et trouver un job qui vous permettra de gagner de l’argent.

 

3- Le manque de soutien

soutien

 

On rêve tous de « levée de fonds » ou encore de « business angels ». Mais la réalité est tout autre. Lorsque vous décidez de vous embarquer dans l’aventure startup au Bénin, soyez également prêt à serrer la ceinture et surtout à vous débrouiller car vous n’aurez probablement pas de soutien. On compte peu de programmes d’accélération et ou d’incubation de startups, et encore moins un fonds d’investissement dédié à l’entrepreneuriat numérique. La banque, n’y pensez pas! Je ne pense pas qu’il en existe désireuse de vous accompagner vu le fort taux d’échec des startups.

C’est vrai que si vous vous engagez sur le chemin des startups technologiques, vous aurez probablement moins de charges mais vous en aurez quand même! De plus, en dehors des charges relatives à la startup, il faudra bien que vous subvenez à vos  besoins fondamentaux pour continuer à travailler sur le projet car ventre affamé n’a point d’oreilles.
Espérons qu’avec la nouvelle dynamique du gouvernement en place, et ses projets pour le numérique, qu’il y ait des opportunités intéressantes pour les startups prometteuses.

 

4- On ne te prend pas au sérieux

 

Je suis une amoureuse du digital, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’y exerce car ce n’est pas du tout ma formation initiale. Malheureusement, depuis que j’ai commencé cette aventure, la chose que je redoute le plus, est de me présenter. Vous me direz que cela dépend de l’environnement et de mon interlocuteur mais pour faire court, je vous informe qu’on ne me prend pas souvent au sérieux et que certaines personnes trouvent à la limite que ce que je fais est sans intérêt.

Ceci est d’autant plus compréhensible vu que les concepts de marketing digital, startup, entrepreneuriat numérique sont nouveaux dans notre environnement et beaucoup se demandent comment on pourrait vivre de cela.
L’autre chose est qu’il est difficile aux gens de percevoir réellement l’utilité de ce sur quoi vous travaillez, surtout lorsque le projet ne résout pas un problème propre à votre milieu de vie.

Je ne compte plus le nombre de fois que j’ai reçu des remarques du genre: « Tu ne travailles pas, tu passes ton temps sur Facebook… » ou encore quand des personnes assimilent digital marketing, à de l’arnaque sur internet. Un jour, ils comprendront surement…

 

Le recap’ de Aurelle

L’objectif de cet article, n’est pas de décourager les porteurs de projets dans leur envie d’entreprendre dans le numérique ou de créer leur startup. L’objectif est juste de faire comprendre aux uns et aux autres que le monde des startups n’est pas aussi facile qu’on le pense, et qu’au delà de tout ce qu’on en dit, il y a des problèmes auxquelles il faut faire face si vous tenez à la réalisation de votre projet.

Donc si vous avez un projet dans le domaine du numérique qui vous passionne, et que vous êtes prêt à vous y mettre corps et âme, lancez-vous!

Mais s’il vous plait, avant d’appeler cela startup, je vous prierais de lire cet article car j’ai l’impression que même ceux qui sont dans le digital, ne savent pas vraiment ce qu’est une startup.

Pour finir, si vous connaissez d’autres freins que je n’ai pas identifiés, et que vous expérimentez en tant qu’entrepreneur numérique, n’hésitez pas à les partager en commentaires. Et enfin, n’oubliez pas de partager l’article 🙂

Michii
Aurelle,

xoxo

 

SaveSave

SaveSaveSaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave


Deprecated: Le fichier Thème sans comments.php est obsolète depuis la version 3.0.0, aucune alternative n’est disponible. Veuillez inclure un modèle de comments.php à votre thème. in /home/aurellenoutahi/public_html/wp-includes/functions.php on line 5583

Laisser un commentaire